Vous avez suivi la Rentrée Littéraire 2017, mais vous ne savez pas quoi choisir parmi les 581 nouveaux livres à votre portée? Retrouvez le bilan de ma sélection pour cette rentrée!

  • Tiens ferme ta couronne, Yannick Haenel (Gallimard)
    • Lu : ⭐️⭐️
    • Avis : Déroutant, il faut s’accrocher un peu à la lecture mais le jeu en vaut la chandelle.
  • Dans l’épaisseur de la chair, Jean-Marie Blas de Robles (Zulma)
    • Lu : ⭐️⭐️⭐️
    • Avis: Superbe témoignage, apologie d’un père qui a traversé l’Histoire avec courage et force de conviction.
  • De l’influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles, Jean-Michel Guenassia (Albin Michel)
    • Lu:⭐️⭐️⭐️
    • Avis: Un roman entraînant, posant beaucoup de questions sur la tolérance, la recherche de soi, le poids de l’hérédité et la sexualité.
  • Mina Loy éperdument, Mathieu Terrence (Grasset)
    • Lu:⭐️
    • Avis: Malgré un sujet intéressant, l’énumération continue de faits et de personnages gâche le plaisir de lecture.
  • Le Jour d’avant, Sorj Chalandon (Grasset)
    • Lu:⭐️⭐️⭐️⭐️
    • Avis: Un roman intense, puissant sur les conditions des mineurs dans les années 70, et les séquelles qu’elles ont laissées à leurs familles. À lire absolument!
  • L’écliptique, Benjamin Wood (Robert Laffont)
    • Lu:⭐️⭐️
    • Avis: L’histoire donne envie, jusqu’à un certain point où le récit bascule dans du grand n’importe quoi et se finit abruptement.
  • Innocence, Eva Ionesco (Grasset)
    • Lu:⭐️⭐️
    • Avis: L’histoire vraie de l’enfance d’Eva Ionesco ne laisse pas indifférent: après le film, Eva tente de tourner la page grâce à ce livre au style percutant et sans pitié.
  • Imago, Cyril Dion (Actes Sud)
    • Lu: ⭐️⭐️⭐️⭐️
    • Avis: Un superbe premier roman, une réflexion profonde sur notre monde actuel et ses dérives, sur nos aspirations personnelles et leurs incohérences. Un roman qui nous encourage à voir le monde autrement qu’en noir et blanc.
  • L’Héritier, Joost de Vries (Plon)
    • Lu: ⭐️⭐️⭐️⭐️
    • Avis: Dans un roman à la fois drôle et intelligent, Joost de Vries pose la question du poids de l’héritage, celui d’un homme mais aussi celui de l’Histoire, et celle, plus intime encore, du deuil et de la difficulté à faire face.
  • Ils vont tuer Robert Kennedy, Marc Dugain (Gallimard)
    • Lu: ⭐️
    • Avis: C’est un livre très informatif, mais l’intrigue laisse à désirer : très prometteuse à la lecture de la quatrième de couverture, elle déçoit au bout des cent premières pages.
  • Et soudain la liberté, Evelyne Pisier et Caroline Laurent (Les Escales)
    • Lu: ❤️❤️❤️❤️
    • Avis: Meilleure découverte de cette rentrée littéraire, ce roman m’a bouleversé, tant par l’histoire qu’il raconte (celle d’Evelyne Pisier et de sa mère) que par celle qu’il incarne (celle d’une auteure et de son éditrice, décidée à terminer le livre malgré la perte de son amie).

Et vous, quels livres de cette rentrée littéraire avez-vous préféré?