Changer l'eau des fleurs Valérie Perrin Livre de Poche Prix des lecteurs The Unamed Bookshelf

🏆Prix des Lecteurs du Livre de Poche 2019

Ça commence comme une histoire de cimetière, une histoire de petite dame oubliée par la vie qui s’occupe de la mort des autres. Mais ce n’est qu’une seule des multiples vies de Violette Toussaint, cette femme étrange, forte et indépendante. Petit à petit, Valérie Perrin nous emmène sur les traces de Violette, sa rencontre avec Philippe Toussaint, leur vie commune, leur fille. Elle nous parle de ses amis, rares mais véritables, elle nous parle de ses habitudes et de ses animaux. Sous nos yeux, ce qui n’était qu’une histoire de cimetière de transforme en une multitude de récits entrecroisés, chacun relié à la vie de Violette d’une manière ou d’une autre.

Changer l’eau des fleurs est un roman violemment addictif, le genre de livre qu’on ne peut plus poser une fois qu’on l’a commencé. C’est un savant mélange d’intrigue, de joie de vivre, de drames, de bonheurs simples, de tragédies et de beaux personnages. Il sait tout à la fois nous émouvoir et nous tenir en haleine, il parvient à nous charmer tout en nous montrant les plus noirs aspects de l’âme humaine. Valérie Perrin joue avec son lecteur jusqu’aux dernières pages, le tenant irrémédiablement captif, avide de connaître la suite, tournant fébrilement les pages à la nuit tombée – oui, ce livre m’a tenue éveillée plus d’une fois.

Mais étrangement, c’est une sorte de feel-good book dont on ressort nourri, apaisé de connaître enfin la vérité, admiratif de ce personnage atypique, cette Violette si simple et si sage. C’est un livre qui nous montre que tout est possible même quand le pire est advenu, que la vie continue tant bien que mal mais que de beaux jours peuvent encore nous attendre, que c’est dans la contemplation et le soin de la nature que nous pouvons trouver le plus grand épanouissement. Un parfait roman pour les vacances d’été !


Résumé de l’éditeur:

Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se confier et se réchauffer dans sa loge. Avec la petite équipe de fossoyeurs et le jeune curé, elle forme une famille décalée. Mais quels événements ont mené Violette dans cet univers où le tragique et le cocasse s’entremêlent ?
Après le succès des Oubliés du dimanche, un nouvel hymne au merveilleux des choses simples.


Tu grandiras autrement, dans l’amour que je te porterai toujours. Tu grandiras ailleurs, dans les murmures du monde, dans la Méditerranée, dans le jardin de Sasha, dans le vol d’un oiseau, au lever du jour, à la tombée de la nuit, à travers une jeune fille que je croiserai par hasard, dans le feuillage d’un arbre, dans la prière d’une femme, dans les larmes d’un homme, dans la lumière d’une bougie, tu renaîtras plus tard, un jour, sous la forme d’une fleur ou d’un petit garçon, chez une autre maman, tu seras partout là où mes yeux se poseront. Là où mon coeur demeurera, le tien continuera de battre.

Plus d’informations et de citations sur Babelio.