Angoisse glaciale Mads Peder Nordbo Actes Sud Actes Noirs Polar Groenland The Unamed Bookshelf

Deuxième opus de la trilogie initiée avec La fille sans peau, « Angoisse glaciale » porte décidément bien son nom. Quelques mois après leur première mésaventure, Matthew Cave et Tupaarnaq reprennent du service lors que la demi-soeur du journaliste disparaît mystérieusement dans la tristement connue ville fantôme de Færingehavn. Alors qu’ils partent à leur recherche, d’autres affaires viennent s’ajouter à ce mystère pressant : un triple suicide d’adolescents dans un village perdu, une lettre étrange du père disparu de Matthew et Arnaq, une histoire d’expérimentation scientifique américaine dans les années 1990…

Comme dans le premier tome, Mads Peder Nordbo ne se contente pas de nous servir un polar certes bien noir mais manquant, comme c’est parfois le cas, de véritable fond. Ici, son objectif semble toujours de faire découvrir au lecteur les problématiques méconnues qui sous-tendent la vie au Groenland. Dans le premier tome, il nous parlait des abus sexuels sur les mineurs, fléau malheureusement répandu dans cette contrée isolée. Dans ce second tome, il va encore plus loin en abordant les stratégies politiques américaines et danoises vis-à-vis de ce bout de glacier de l’Arctique, les problématiques économiques rencontrées par les petits villages, et les questions que soulève la lutte indépendantiste.

Même si j’ai trouvé intéressant de continuer mon exploration groenlandaise, je dois dire que ce second opus m’a moins accrochée que le premier, que j’ai fait l’erreur de ne pas relire avant de commencer ma lecture – et donc, je n’ai pas tout compris. La complexité des intrigues et la multiplicité des rebondissements aurait clairement nécessité une relecture attentive du premier tome pour apprécier pleinement le second, notamment les liens entre les personnages qui peuvent sembler parfois surfaits. Ce second tome m’a semblé être un meilleur polar que le premier, avec une intrigue très complexe et fouillée, mais les questions socio-politiques abordées ont moins retenu mon attention que dans La fille sans peau.


Résumé de l’éditeur:

Base militaire de Thulé, Nord du Groenland, 1990. Une expérience scientifique est menée, visant à développer une pilule qui permettrait de mieux résister au froid. Les conditions deviennent de plus en plus difficiles et les tensions montent, jusqu’au drame. Deux cobayes sont retrouvés assassinés et le coupable semble s’être suicidé. Il s’agit de Tom Cave, le père de Matthew.

Vingt-quatre ans plus tard, alors que sa demi-sœur est portée disparue, ce dernier reçoit une lettre extrêmement déconcertante : l’auteur n’est autre que feu son père.

Que s’est-il réellement passé sur cette base militaire ? Et y a-t-il un lien avec la disparition de sa demi-sœur ? Avec l’aide de la jeune chasseuse de phoques, Tupaarnaq, Matthew va parcourir le Groenland et tenter de déjouer de nombreuses embûches afin de découvrir la vérité avant qu’il ne soit trop tard. Car quelqu’un semble prêt à tout pour les en empêcher.

Un arctic noir haletant qui ne fait pas trembler que de froid.


Assise sur la falaise, Tupaarnaq contemplait le village. Sous le soleil orange de l’après-midi, des maisons en bois peintes en rouge, vert, bleu ou jaune égayaient le paysage. Entre le village et les montagnes d’en face, des blocs de glace flottaient sur le bras de mer. Certains avaient échoué sur le rivage, d’autres dérivaient au gré des courants. Les montagnes étaient déjà festonnées de blanc. Par endroits, la neige descendait jusqu’à la mer ; elle recouvrirait tout.

Plus d’informations et de citations sur Babelio.