The Unamed Bookshelf Olivia Cheucle Blog littéraire Blogueuse Livres Lecture

Olivia-A. 24 ans. Paris. Consultante & Blogueuse littéraire.

📚Mes trois indispensables

👩‍💻Si j’étais un auteur : Irvin D. Yalom

🧞‍♀️Si j’étais un personnage de fiction : Kaede dans le Clan des Otori, Lian Hern

🖋Trait de caractère notable : tendance à faire des listes de citations.

 « Je pourrais commencer par vous dire que je lis énormément depuis mon plus jeune âge, mais vous vous en doutez sûrement déjà, et vous êtes probablement dans le même cas, si vous consultez de petits blogs littéraires comme celui-ci. Non, le vrai commencement de cette histoire, c’est une amitié, une amitié fortuite commencée chez Flammarion, alors que je passais mes journées à lire des manuscrits là-bas. J’ai rencontré une amie brillante et cultivée avec qui j’ai pu discuter littérature et approfondir mon sens critique sur ces livres que j’ai toujours lus. Un jour, elle m’a dit qu’il faudrait que j’ouvre un blog, plutôt que de continuer à poster des chroniques disparates sur Babelio – aussi sympathique cette plateforme soit-elle.

Alors, je me suis lancée, j’ai mis à profit tout ce que j’avais écrit depuis mes 10 ans – âge auquel j’ai commencé à rédiger des coups de coeur pour la librairie de mon quartier, et j’ai créé un blog littéraire. Vous aurez compris, j’ai été peu inspirée pour le nom – à tel point qu’il en est resté « unamed« . Comme beaucoup, je me suis dit que je ne m’y tiendrais pas, qu’au bout de quelques mois j’allais lâcher l’affaire. Pourtant, il est toujours là, je continue à y poster mes lectures, appréciées ou non, surtout de la littérature contemporaine, quelques romans de science-fiction et quelques polars. Il m’apporte une bouffée d’air frais dans un quotidien qui n’a plus rien à voir avec la littérature – je suis consultante en organisation et management et quand je ne lis pas, je participe à des Startup Weekends ou j’approfondis mes connaissances en Design Thinking et intelligence collective. Ce blog littéraire me donne un but, une direction, il m’offre des rencontres enrichissantes, il me fait découvrir de nouveaux mondes grâce aux cadeaux incroyables des maisons d’éditions, qui m’envoient parfois des romans que je n’aurais pas acheté moi-même mais que je finis par adorer. C’est un projet qui a beaucoup de sens pour moi, qui ne m’apporte que joie et auto-accomplissement et je remercie cette amie de m’avoir poussé à lui donner vie.

Merci à tous de suivre The Unamed Bookshelf, j’espère qu’il vous apporte autant de satisfaction qu’à moi. »

L’écrit pour moi n’avait qu’une fonction nécessaire d’enregistrement et de cumul des connaissances, en rien l’impact d’une expérience vécue. Puis je suis tombé sur ces blocs gravés, ces chocs : « Ne pas gaspiller dans l’unique souci de manger tout de suite notre simple force d’avoir faim. » ; « La maturité de l’homme est d’avoir retrouvé le sérieux qu’on avait au jeu quand on était enfant. » Et bien sûr celle qui suggère de vivre chaque instant comme si c’était à la fois le dernier et le premier instant de sa vie.

La Horde du Contrevent, Alain Damasio