A chaque fois, c’est comme un renouveau complet : Paul oublie le reste de sa vie pour ne voir que l’objet de son attention, pour se jeter à corps perdu dans cet amour nouveau fleurissant au creux de sa poitrine. Giovanni, Maud, Manfred, Chloé, Heidi, les noms n’ont pas d’importance, les corps attisent son désir, les esprits échauffent ses sentiments, l’impossibilité de ces amours le laisse exangue. Pourtant, Paul s’entête à continuer à rechercher l’émoi d’une histoire qui commence, en marge de la réalité de sa vie. Cinq histoires d’amour et de désir pour explorer les chemins possibles de nos sentiments. Avis mitigé pour ce récit décousu dont j’ai souvent apprécié la poésie et parfois regretté le romantisme d’un autre âge, ancré dans la…