Je suis née en 1993, un an avant l’arrestation d’Ilich Ramírez Sánchez à Khartoum (Soudan). Je n’ai jamais entendu parler de Carlos le Chacal, mes terroristes à moi s’appellent Oussama Ben Laden, Mohammed Atta, Salah Abdeslam. Après nos 11 septembre et 13 novembre, les faits d’armes de Carlos peuvent paraître dérisoires. Pourtant, cet homme n’en a pas moins tué de sang froid plusieurs centaines de personnes innocentes, parfois pour le compte du Front populaire de Libération de la Palestine, parfois seulement en mercenaire pour se remplir les poches. Ilich Ramírez Sánchez était un terroriste opportuniste, à la recherche de la gloire et de la fortune – il est même devenu musulman par opportunité, histoire d’aller au paradis s’il lui arrivait des bricoles. Salutations révolutionnaires…