Après le très remarqué Et soudain, la liberté, Caroline Laurent revient à nouveau sur le devant de la scène littéraire avec l’histoire d’une autre femme d’exception, une femme Chagossienne courageuse et intrépide, Marie. Chago-quoi ? me direz-vous – et c’est bien là tout l’intérêt de ce roman d’une violence et d’une beauté inouïes. A travers l’histoire de Marie, de Gabriel et de Joséphin, Caroline Laurent raconte une histoire que sa mère évoquait quand elle était petite, attablée à la table de la cuisine. L’histoire d’un paradis perdu en plein Océan Indien, dont tous les habitants avaient été évacués de force vers l’île Maurice pour permettre aux Américains de construire une base aérienne stratégique. 1 500 hommes, femmes et enfants, largués sur le quai de Port-Louis…