J’avais adoré Les Déraisons, premier roman d’Odile d’Oultremont, déjà une très belle illustration de son talent pour l’écriture. Ici, elle change de registre, nous montrant toute l’étendue de sa palette littéraire, pour nous servir un roman merveilleusement contemplatif et poétique. Baïkonour est l’histoire de gens simples, sur lesquels peu d’auteurs auraient attardé leur plume. Sous celle d’Odile d’Oultremont en revanche, ils deviennent des héros, ordinaires certes, mais des héros tout de même, pleins d’une richesse littéraire à nulle autre pareille. Une coiffeuse pour personnes âgées et un grutier solitaire, voilà nos héros. Ils passent leur temps à regarder la mer et le ciel pour y trouver des réponses existentielles, ils sont le plus souvent perdus dans leurs pensées et imperméables au monde qui les…