📖68 Premières Fois – Automne 2018 En se faisant reporter de la guerre d’Algérie plusieurs décennies après les faits, Jean-Baptiste Naudet nous replonge dans l’atrocité de cette guerre d’usure où torture et massacre sont les maîtres mots. Ajoutées à ces descriptions vivaces, les lettres échangées par Danielle et son fiancé, Robert, ne font que renforcer le sentiment d’injustice, de gâchis et d’inutilité de cette guerre contre les « fellouzes ». Dans ces lettres pleines d’innocence et d’espoir, les deux fiancés envisagent la fin de la guerre, prévoient leur vie au retour de Robert, alors même que celui-ci a bien conscience qu’il est probable qu’il n’en revienne pas. Un amour rendu impossible à cause d’un gouvernement français incapable d’assumer ses torts et de mettre un terme à…