Lorsque leur père décède subitement, Marwan et ses frères sont sous le choc, d’autant plus que Tarek a décidé de se faire enterrer à Casablanca, où il est né et a vécu avant d’émigrer en France. Ses fils ont beau être français, parler très mal l’arabe et éviter d’aller au Maroc autant que possible, cette fois-ci, ils n’auront pas le choix. Invité à accompagner le défunt en avion, Marwan n’aura d’autre choix que d’essayer d’apprivoiser son pays d’origine, ainsi que l’histoire familiale qu’il y découvrira. Déchiré entre deux cultures, Marwan fait partie de cette génération « issue de l’immigration », qui n’est ni assez française pour les Français, ni assez marocaine pour les Marocains. Stigmatisés partout, ils ne trouvent leur place nulle part, comme le montre…