Indienne d’Oklahoma, Joy Harjo a connu une enfance difficile : un père alcoolique, des parents divorcés et le remariage de sa mère avec un Blanc qui les battait. Imprégnée de l’histoire de ses ancêtres et de leurs croyances, elle s’est toujours sentie à part dans ce monde fait pour les hommes blancs, où hommes et surtout femmes de couleur sont réduits à l’exil et à la pauvreté. Toute sa vie, elle a cherché à exprimer cette différence à travers l’art, le dessin, la peinture, l’écrit, le théâtre, la musique, la danse – toute forme artistique était à expérimenter pour la jeune Joy. Elle s’est investie dans les luttes indiennes et dans les combats féministes pour faire changer les choses et ne jamais avoir à…