🙋🏼Grand Prix des Lectrices Elle 2020 Si Sarah Barmak a choisi un titre aussi tapageur pour son essai, Jouir, ce n’est pas par hasard – c’est pour marquer les esprits. Elle replace la jouissance au cœur du débat en accusant la société d’avoir pendant des siècles bridé la sexualité des femmes, les hommes d’avoir minimisé le désir féminin en mettant leur pénis au centre de toute relation sexuelle, et la science d’avoir dénigré les parties intimes de femmes, rendant celles-ci ignorantes de leur propre corps. Cette partie là a été une petite révélation pour moi qui, je l’admets volontiers, faisais clairement partie de la catégorie de femmes susmentionnées. Découvrir les mécanismes socio-politico-culturels derrière mes propres parties génitales a été un moment d’épiphanie, où j’ai…