Lors d’une de nos premières rencontres, Delphine m’avait longuement parlé d’Abnousse Shalmani, et de son premier livre au titre hautement improbable, associant à la fois un dictateur intégriste et le grand maître du libertinage français, à l’origine de la notion de « sadisme ». Ce titre m’est resté en tête, et c’est avec beaucoup d’attentes que j’ai fini par ouvrir ce livre, plusieurs années après, en pleine tourmente personnelle et professionnelle – et ça a été une magnifique claque, bien loin de tout ce que j’avais pu m’imaginer. Mêlant anecdotes personnelles, analyses diablement intelligentes, faits d’actualité, références littéraires diverses et humour décalé, Abnousse Shalmani nous parle des femmes, de leur droit à appartenir à l’espace public, et de la nécessaire séparation de la religion du politique…