Vous le savez peut-être : les romans « feel-good » ne sont pas forcément ma tasse de thé. Pour autant, en ce moment, ayant peu de temps pour lire et plein de choses dans la tête, c’est un style littéraire qui retrouve un peu sa place dans ma pile à lire. D’autant plus quand, et c’est ce qui s’est passé ici, plusieurs éléments du roman résonnent en moi : l’Ecosse, la librairie, le changement de vie. Bingo : j’ai plongé sans arrière pensée dans l’histoire de Thea, qui repart à zéro dans le climat écossais pourtant peu accueillant, trouve une petite place de libraire d’occasion et bien sûr, retrouve l’amour au bout de péripéties rocambolesques. Un petit air d’Orgueil et préjugés, l’époque en moins, l’humour en…