Ce roman est un vrai régal ! Rien qu’en lisant la quatrième de couverture, j’ai su que ce serait un coup de coeur – et la recommandation de mon libraire n’a fait que renforcer cette conviction. Transportée dans le Bagdad des années 2000, au coeur d’un conflit que je n’ai jamais vraiment compris, j’ai savouré avec délectation les aventures de Kinza, Dagr, Hamid et Hoffman, anti-héros de haut vol qui n’ont pas arrêté de me surprendre. Repérés par l’armée américaine pour leurs trafics d’armes et autres objets indispensables en temps de guerre, ils sont forcés de fuir la capitale, emportant dans leurs bagages leur dernière trouvaille : un ancien tortionnaire somme toute assez sympathique. Ce qui ne s’annonçait déjà pas comme une promenade de…