Soleil de juin, c’est l’histoire d’une échappée. Un jeune adolescent mal dans sa peau fugue en direction de la campagne pour trouver du réconfort auprès de son grand-frère, parti du foyer familial quelques années auparavant. Ce petit week-end au vert va être l’occasion pour Enzo de connaître ses premiers émois, de voir la vie d’un autre angle et de gagner quelques années de maturité. Un récit vrai, touchant et optimiste qui offre un joli répit dans notre monde compliqué. C’est beau de voir le nombre d’émotions que Thomas Oussin parvient à faire transparaître dans ce petit roman de 132 pages. Aux côtés d’Enzo, nous découvrons les beautés de la nature et ses bienfaits, innombrables pour ce petit citadin dont les yeux sont habituellement rivés…