Si vous me suivez depuis quelques temps, vous savez que je ne lis pas tellement de romans graphiques ou de bandes dessinées – je crois que le dernier était celui des Culottées. Mais il arrive parfois qu’on m’en recommande et que la curiosité l’emporte, comme ça s’est passé dernièrement avec Ces jours qui disparaissent. Ce fut pour moi, qui ne suis pas familière du genre, une vraie découverte et une superbe immersion dans l’univers de Timothé Le Boucher. Portée par un graphisme superbe, cette bande-dessinée somptueuse raconte l’histoire de Lubin, une jeune homme dont la vie se retrouve chamboulée par l’apparition d’une deuxième personnalité, laquelle prend petit à petit le dessus sur lui. A travers l’histoire pour le moins inhabituelle de Lubin, c’est tout…